picto-TDProchain cycle de formation :
Début du cycle XXV en septembre 2018

OBJECTIFS

Cette formation permet d’acquérir les fondements de la thérapie du développement, psychothérapie d’inspiration psychanalytique qui inclut la médiation corporelle.
Elle est indiquée chez des enfants présentant des troubles de la personnalité avec ou sans troubles à manifestations corporelles: troubles du développement et des fonctions instrumentales, troubles du comportement, dysharmonie évolutive, psychose, troubles envahissants du développement, …

La thérapie du développement prend en compte la vie psychique en y intégrant la dimension corporelle. Elle articule, sur les plans théorique et pratique, les niveaux neuro- biologique, sensori-moteur et psychoaffectif du développement normal et pathologique.

En thérapie du développement, le thérapeute construit avec l’enfant un espace de jeu, une aire transitionnelle. Dans cette relation, il lui offre la possibilité d’éprouver le travail du jeu, de découvrir de nouvelles expériences perceptives et sensori-motrices. Ces expériences sont soutenues par la compréhension du fonctionnement psychique de l’enfant ainsi que par une prise de conscience, par le thérapeute, des différents mouvements transféro-contre-transférentiels.

L’objectif est que l’enfant puisse vivre sa motricité dans un espace et un temps d’échanges et de liaison afin d’étoffer son appareil à penser et de construire son propre contenant mental. Le réinvestissement narcissique et objectal qui passe par l’activité du corps soutient l’édification du moi corporel et permet à l’élaboration mentale de reprendre son cours. La pensée symbolique peut alors se développer à travers l’émergence de scénarios fantasmatiques qui seront soutenus dans leur élaboration.

Le travail en thérapie du développement sollicite chez le thérapeute sa créativité, son mode d’être corporel et ses capacités de pensée. Le travail s’appuie donc sur une connaissance du développement de l’enfant, des mécanismes psychiques qui sous-tendent toute relation thérapeutique et se réfère à la théorie psychanalytique.

PROGRAMME DU CYCLE EN COURS

Méthode de travail

La formation aborde différentes dimensions : neuro-biologique, sensori-motrice, et psycho-affective, par des séminaires, l’observation du bébé et du jeune enfant, des expériences corporelles, des jeux de rôle, des supervisions.

La formation s’organise sur une période de 4 ans, répartis en deux modules de deux ans.

Public

Cette formation est destinée à des professionnels travaillant en santé mentale et en psychiatrie infanto-juvénile, attestant d’une pratique clinique suffisante.

LE PREMIER MODULE* offre, d’une part, une réflexion approfondie autour du développement normal et pathologique de l’enfant dans ses dimensions neurobiologique, sensori-motrice et psycho-affective et, d’autre part, une approche diagnostique, de l’orientation thérapeutique et de l’implication corporelle dans la relation clinique.

Une expérience professionnelle en clinique infanto-juvénile est demandée dès la première année.

* Ce premier module pourrait constituer une fin en soi pour des professionnels désireux d’élargir leur approche théorico-clinique du jeune enfant.

Première Année

  • 1. Théorie du développement de l’enfant (30 h)
    Etude des étapes du développement sensorimoteur et de leurs implications sur le développement relationnel et psychique de l’enfant.
  • 2. Neuropsychobiologie (15 h)
    Approche neurologique du développement.
  • 3. Modèles du fonctionnement psychique (24 h)
    Introduction aux grands modèles métapsychologiques proposés par la psychanalyse lors de séminaires théoriques consacrés à l’oeuvre de Freud, Klein, Winnicott, Bion.
  • 4. Clinique des premiers entretien (18 h)
    Conception et techniques spécifiques à la mise en oeuvre d’un bilan, de l’anamnèse à la remise de conclusions. Attention particulière à l’aspect psychomoteur du bilan
  • 5. Eutonie Gerda Alexander (30 h)
    Dans un cadre collectif d’expériences corporelles personnelles et en relation à l’autre, développement de l’attention à son propre corps et à son tonus, en lien avec les perceptions du sol, de l’espace habité et de l’objet utilisé.
  • 6. Observation du nourrisson et de ses interactions (30 h)
    Observations hebdomadaires du bébé en crèche, en référence aux théories d’Ester Bick, Emma Pickler et Denis Mellier. Elaboration dans le cadre de supervisions en petits groupes.
  • 7. 1 week-end: « L’enfant, sa famille, le thérapeute (12 h)
    Sensibilisation à la dimension familiale, systémique et institutionnelle en relation avec la dynamique groupale. Jeux de rôles abordant la relation clinique dans les dimensions transféro-contre-transférentielles et dans ses aspects verbaux et non verbaux.

Entretien individuel en fin d’année
Au cours d’un échange avec un des formateurs, chacun est invité à faire le point sous forme d’une évaluation du processus de formation.

Deuxième Année

  • 1. Théorie du développement de l’enfant et des troubles associés (30 h)
    Description et compréhension des manifestations psychocorporelles et des troubles psychomoteurs au sein de la personnalité de l’enfant en interaction avec son environnement.
  • 2. Psychopathologie et approche des indications (24 h)
    Séminaire théorico-clinique : approche des grandes catégories nosographiques de la psychopathologie infantile : autisme, psychose, états-limites, névroses, troubles instrumentaux et psychosomatiques.
  • 3. Atelier d’expression corporelle (30 h)
    Expériences corporelles intégrant une dimension ludique et relationnelle. Travail personnel sur ses ressources corporelles et créatives dans la relation : exploration de l’espace, du mouvement, du rythme, de la voix, de l’imagination.
  • 4. Eutonie Gerda Alexander (30 h)
    Densifier sa présence à soi, sa présence à l’autre. Fluidifier sa palette tonique et le jeu du tonus dans l’échange. Accès à son contretransfert corporel.
  • 5. Jeux de rôles à partir de situations cliniques amenées par les participants (12 h)
  • 6. Neuropsychobiologie (15 h)
    Approche neurologique des troubles développementaux.
  • 7. Observation en école maternelle (24 h)
    Observations d’enfants de 3 à 6 ans dans leur groupe de vie et en situation individuelle. Elaboration dans le cadre de supervisions en petits groupes.

Entretien individuel de fin de module avec deux formateurs.

Renseignements et inscriptions : Fabienne Moens

LE SECOND MODULE aborde les spécificités théoriques et cliniques de la pratique de la Thérapie du développement. Il est demandé au minimum le suivi de deux situations de Thérapie du développement.

Seuls les participants ayant été acceptés à la suite de l’évaluation de fin de premier module sont admis au second module.

Première Année

  • 1. Théorie de la pratique de la Thérapie du développement (30 h)
    Introduction aux théories de base relatives au cadre et à la relation psychothérapeutique. Abord des techniques spécifiques à la Thérapie du développement.
  • 2. Psychopathologie (24 h)
    Espace de réflexion et d’élaboration collective sur le processus de mise au point diagnostique et sur l’indication thérapeutique à partir de vignettes cliniques présentées par chaque participant
  • 3. Atelier d’expression corporelle (30 h)
    Expériences corporelles intégrant une dimension ludique et relationnelle. Travail personnel sur ses ressources corporelles et créatives dans la relation : exploration de l’espace, du mouvement, du rythme, de la voix, de l’imagination.
  • 4. Supervisions hebdomadaires
    32 séances de supervision en petits groupes.

Deuxième Année

  • 1. Groupe de lecture (6h)
    Elaboration de questions théorico-cliniques abordées à traversa lecture d’articles de la littérature.
  • 2. Supervisions hebdomadaires
    32 séances de supervision en petits groupes.

Entretien de fin de module avec deux formateurs.
La formation s’achève sur la présentation écrite d’une situation pour laquelle un suivi en Thérapie du développement a été réalisé de manière autonome. Le processus psychothérapeutique est discuté lors de l’entretien avec les deux formateurs.

Renseignements et inscriptions : Fabienne Moens

Formateurs

Maggy CAMUS

Psychologue
Thérapeute du développement

02 479 78 22
maggycamus@hotmail.com
Clos Jecta,5 à 1090 Bruxelles

Anne DE PIERPONT

Psychologue
Thérapeute du développement

02 346 61 75
Rue Rodenbach, 75 à 1190 Bruxelles

Anne ENGLERT

Psychologue
Psychothérapeute / Psychanalyste / Psychodramatiste

02 675 17 14 / 0495 324 304
anne.englert0@gmail.com
Rue de la Malle-Poste,7 à 1170 Bruxelles

Marisa FRANCOLINI

Psychologue
Thérapeute du développement

Rue des Quatre Jalouses, 26 à 7181 Seneffe

Marie-Louise LEJEUNE

Eutoniste

Christine MASQUELIER

Psychologue
Thérapeute du développement

071 56 05 58
christine.masquelier@gmail.com
Bois Cochet Drève du Tumulus, 41A à 1495 Villers-la-Ville

Marie-Rose MEYSMAN

Comédienne

02 647 07 79
marimey@scarlet.be

Fabienne MICHILS

FreudPsychologue
Thérapeute du développement

02 771 54 33
fabiennemichils@gmail.com
Avenue Edouard Speeckaert, 68 à 1200 Bruxelles

Fabienne MOENS

Psychologue
Thérapeute du développement

02 770 04 40
formtd@ifisam.be

Anne MONIER

Médecin / Neuropédiatre

anne.monier@huderf.be
HUDERF Clinique de Neurologie – Avenue J.J. Crocq, 15 à 1020 Bruxelles

Catty VANDESKELDE

Psychologue
Psychanalyste SBP

010/41 96 73
c.vandeskelde@gmail.com
Avenue Albert 1er, 18 – 1342 Limelette

Nicole ZUCKER

Pédopsychiatre / Psychanalyste SBP

02 347 57 19
nicole.zucker@brunette.brucity.be
Rue Camille Lemonnier, 55 à 1050 Bruxelles

Coordinateur

Fabienne MOENS

Psychologue
Thérapeute du développement

02 248 25 18
formtd@ifisam.be
Harenberg, 220 à 1130 Bruxelles

Conditions d'admission :

  • La formation en Thérapie du développement s’adresse aux professionnels de la santé mentale de l’enfant : psychologues, psychiatres, thérapeutes à médias (psychomotriciens, logopèdes, ergothérapeutes, kinés) ayant une pratique en clinique infanto-juvénile.
  • La participation est subordonnée à des entretiens avec deux formateurs.
    Ces entretiens préliminaires permettent, notamment pour le premier module, que soient pris en considération d’éventuels cas particuliers.
    La participation définitive est décidée collégialement, après discussion au sein du groupe de formateurs. La réponse est alors communiquée au candidat.
  • Un nouveau cycle ne peut commencer que si un nombre suffisant de participants est atteint.
  • Le candidat accepté à la formation s’engage à une participation régulière à toutes les activités et à régler les frais financiers aux échéances prévues, conditions indispensables à la poursuite de la formation.
    La plupart des séminaires et ateliers ont lieu à Bruxelles, le vendredi en fin d’après-midi et le samedi matin.

Inscription

Remplir le bulletin d’inscription et le transmettre, accompagné d’une lettre de motivation .

Après examen de la candidature, deux entretiens préliminaires seront proposés par courrier aux candidats sélectionnés. Les entretiens seront payés anticipativement. Les inscriptions sont enregistrées dans l’ordre de leur arrivée et au prorata des places disponibles

Conditions financières

Entretiens préliminaires au premier module : 100 euros

Minerval
Premier module

  • 1ère année : 2.000 euros
  • 2ème année : 2.000 euros

Second module

  • 1ère année : 2.100 euros
  • 2ème année : 2.100 euros

En cas d’abandon en cours de cycle, l’entièreté du minerval de l’année académique entamée est due.

Ces montants sont à payer sur le compte de l’IFISAM asbl
n° BE15-2100-6872-2330

Possibilité d’échelonnement des paiements